Balade à Stonehenge 38


(Salisbury Trip 1/3)

On va sortir un peu de Londres pour traverser la Tamise et allez au Sud-Ouest. Direction Salisbury (Parce que les anglais ne sont pas comme tout le monde, ça se prononce Saulsbeuri. Le S est important). Grâce à une promotion hivernale, le billet de train, aller-retour, était à £10 au lieu de £40. Je pouvais difficilement passer à côté. Et puis, Salisbury, c’est une belle cité médiévale avec sa propre cathédrale et surtout il y a Stonehenge ! Et Old Sarum !
Parce que j’ai peur de faire trop long, je vais diviser ma visite en trois partie : Stonehenge, Old Sarum et enfin Salisbury. Commençons donc par Stonehenge !

11

On peut voir quelques druides touristes, à droite

A peine débarquée du train que j’ai embraqué dans le bus « Stonehenge Tour » (littéralement, j’ai passé du train au bus sans avoir eu le temps de vraiment me poser).
Stonehenge, c’est un lieu que je veux voir depuis longtemps. Très longtemps. J’ai toujours été très porté sur les mythes et légendes celtiques et je ne pouvais pas passer à côté. Quitte à payer plus que ce que j’avais prévu (des fois, je ne lis pas tout bien ce que je trouve sur internet).

L’avantage avec le tour, c’est qu’on a plein de petites infos en attendant d’arriver à Stonehenge. Comme par exemple que la Luftwaffe avait interdiction de bombarder Salisbury car la flèche de la Cathédrale permettait aux Allemands de se repérer en Angleterre, ou encore que « henge » signifie « Cercle » en vieil anglais (Donc Stonehenge veut dire « cercle de pierres », pour ceux qui auraient la flemme de traduire par eux-même). Bon, j’avoue que je n’ai pas tout écouté. D’abord parce que les tressautements du bus ne le permettaient pas toujours, et surtout parce que je ne suis généralement pas fan des guides, peu importe la forme. Ils en disent toujours trop.

On n’arrive pas directement à Stonehenge, il faut passer par l’entrée (évidemment !) Avant elle se trouvait littéralement au pied des pierres. Maintenant, elle se situe plus loin, ce qui n’est pas plus mal. J’ai pris la navette pour aller jusqu’au site même des pierres. Même si je n’aime pas les guides, j’ai regretté un peu de ne pas avoir pris de guide audio, d’autant plus qu’ils sont prêtés gratuitement. Mais ce n’est pas si problématique, il y a quand même pas mal de plaques informatives bien détaillées.
Evidemment, on ne peut pas approcher les pierres, mais on peut quand même en faire le tour. Ne pas pouvoir se balader entre elles enlèvent un peu de leurs majestés, mais rien que les regarder et de se dire que des hommes ont monter ça à la main, sans l’aide de machine, ça impressionne. Avec le beau temps qu’il faisait, c’était vraiment chouette. C’est très éventé, mais très chouette.

Pour le chemin du retour, j’ai décidé de le faire à pied, puisque c’est possible aussi. Je ne sais pas combien de temps j’ai mis, je n’ai pas fais spécialement attention, mais c’était agréable. Le truc sympa avec les anglais, c’est qu’on peut se balader dans leurs champs, même quand ils sont privés. Il y a pas mal de petites portes, toujours en bois, qui permettent aux randonneurs, ou même simples touristes, de se promener de champs en champs. On peut se retrouver en face d’un mouton ou d’une vache sans en avoir eu l’intention. En contrepartie, il faut respecter le lieu, évidemment.
Donc comme je le disais, je suis passée à travers champs pour le chemin du retour. La première partie en tout cas. Je fais la deuxième partie sur la route, mais ce n’est pas moins agréable. Et ça m’a permis de bien rire à chaque fois que je voyais une navette. On dirait des voitures pour les militaires.

Evidemment, la boutique est hors de prix. En France, j’avais pris l’habitude de prendre les petites médailles à deux euros comme souvenirs. Ce n’est pas trop cher et ça permettait de remplir mon coffre (J’ai un coffre à trésors, oui, et alors ?). En Angleterre, je n’en avais pas encore trouvé…Sauf à Stonehenge et là, elle est à £3, soit 4 euros. Je l’ai prise quand même, mais ça fait mal.
Par contre, le « restau » n’est pas excessif. Pour les mêmes prestations, j’ai déjà vu plus cher. Plus abordables aussi, mais il est quand même dur de trouver des sandwichs à moins de £2,50, de toute façon (3 euros). En plus, ce n’est pas trop trop mauvais.

Bref, pour les adeptes de légendes celtiques, ou même parce que ça fait partie de l’Histoire à part entière de l’Angleterre, c’est un passage presque incontournable. Même si la route qui passe juste à côté enlève pas mal de la magie (et permet de voir les pierres sans payer), tout comme les travaux pour enlever le reste de l’entrée initiale. En plus, j’ai trouvé qu’il y avait déjà pas mal de touristes, alors je n’ose imaginer en été.

Vous pouvez retrouver beaucoup d’autres des photos sur l’album Walk at Stonehenge

Note : 8/10

18

Un côté de Stonehenge !

Comment y aller depuis Londres : Prendre le train depuis la gare de Waterloo, direction Salisbury. A Salisbury, prendre le Stonehenge Tour.
Prix du train, aller-retour : £37,40 (45€)
Prix du Stonehenge Tour : £14 pour le Tour uniquement (17€), £26 pour le Tour, l’entrée à Stonehenge et Old Sarum (31€), £31 pour le Tour, Stonehenge, Old Sarum et la Cathédrale (38€) (la Cathédrale n’étant pas payant à l’origine, je vous déconseille de prendre celui-là, et plutôt faire votre propre donation une fois sur place).
Entrée de Stonenhege sans le Tour : £14,90 (18€). Prix réduits pour les enfants, les familles et les groupes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

38 commentaires sur “Balade à Stonehenge