Cambridge l'incontournable


Le jour de mon anniversaire, je ne voulais pas rester enfermée avec la famille ni même rester à Londres. Alors j’ai pris Pauline avec moi et nous sommes allées faire un tour à Cambridge. On avait toutes deux entendu beaucoup de bien de cette ville et c’est presque naturellement que notre choix s’est portée sur elle.

King's College 02

Et les louanges ne sont pas mensongers. Cambridge est une ville magnifique, avec ces églises à tous les coins de rues, ces innombrables « colleges » qui s’étendent dans ces paroisses ou alors simplement dans des maisons, la vie estudiantine, la rivière Cam qui a donné son nom à la ville et ces péniches qui voguent gaiement. C’était une belle journée ensoleillé (au moins la matinée en tout cas) et les touristes étaient de sortis et pourtant, on était loin de l’agitation Londonienne et c’était en fait très reposant.
De plus, la ville accueille le Tour de France et elle s’est mis à la page, avec des vélos un peu partout dans la ville, ainsi que les banderoles jaune officiel.

On a commencé notre journée par un petit tour dans la ville, dans ces rues étroites semblant venir du passé. Avec un arrêt dans un premier College, Downing College, dont le parc était grand ouvert au public, sans autre consigne qu’il était interdit de marcher sur les pelouses. Et l’architecture change du tout au tout par rapport à ce qu’on est habitué à voir en France. Faire ces études dans un cadre pareil, ça doit être magique.

On continue notre petit tour de la ville tranquillement, faisant un peu de shopping et nous émerveillant devant les petites rues. Et après notre pause déjeuné, on rentre un peu plus dans le vif du sujet en visitant un College. On voulait en faire deux, mais le premier étant fermé, on n’a fait que le deuxième (évidemment…). Celui qui était payant, sinon, ce n’est pas drôle.

Mais le St John’s College était sympa. Encore plus impressionnant que le premier qu’on avait vu et il parait en plus qu’il s’agit du plus beau College de Cambridge. Et c’est vrai qu’il est magnifique. Plus joli encore que Downing. Le pont des Soupirs est vraiment chouette et on se croirait presque dans Harry Potter. L’entrée est à £5 (6,30€) et on peut ensuite y rester autant qu’on veut. Et c’est chouette.
La Cam passe entre le College et son immense parc et voir les canotiers (ça a sûrement un autre nom, mais j’ai un trou de mémoire) créer un embouteillage est assez drôle.

Après avoir buller un peu dans le parc de St John, on se retrouve à visiter le Kettle’s Yard, qui est la réunion de quatre cottages ayant appartenu à Harold Ede, qui fut le conservateur du Tate Gallery. Bref, c’est une grande galerie d’art à l’intérieur d’une maison. C’était chouette, même si je ne suis habituellement pas fan des galeries d’art. Mais c’était gratuit et en plus, ça m’a donné envie de vivre dans un cottage. Et ça donne quelques idées de décos pour plus tard.

Bref, ce fut une bien belle petite journée à Cambridge. Si le soleil n’a pas toujours été là, il a fait bon et c’est le principal. Il faudrait qu’on y retourne, un jour.

Vous pouvez retrouver toutes les photos sur l’album Cambridge.

Note : 8/10

Comment y aller

Trains : Prendre le train à King’s Cross direction Cambridge. On peut également partir de Liverpool Street.
Ticket à partir de £15,90 (20€) le weekend, £8 (10€) en semaine (attention, ça dépend des heures et des jours)
Bus :
Prendre le bus à Victoria Coach Station, direction Cambridge City Centre.
Ticket à partir de £9 (11,30€) (ça dépend toujours des horaires et du jour)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

0 commentaires sur “Cambridge l'incontournable