Downton Abbey Series 4 11


Cette série, elle est à l’opposée de ce que je regarde habituellement. Ceux qui me connaissent bien, mais même ceux qui me connaissent moins bien, savent que j’aime la science-fiction et la Fantasy.
Pourtant, Downton Abbey, je ne peux m’en empêcher, il faut que je la regarde. C’est mon petit pêché mignon. Suivre le quotidien aussi bien des aristocrates que de leurs serviteurs est finalement tout aussi existant que n’importe quelle série d’action. Tout passe par les dialogues, les gestes, les regards, et finalement, on a une vision pas si idéalisé de la vie au début du 20ème siècle. Je suis cette série depuis sa saison 1, et j’attends sa saison 5 avec impatience. Même si, comme c’est très souvent le cas, la saison 1 reste la meilleure (mais les autres sont très bien aussi). Il y a également l’épisode de Noël, diffusé le 25 décembre, qui est totalement irratable si on veut continuer à comprendre la saison d’après.

downton-abbey-season-4-cast

La saison 4 ouvre très peu de temps après la fin tragique de l’épisode de Noël (Noël 2012 a été plein de larmes, chez les anglais, entre les fins tragiques de Merlin, Doctor Who et Downton Abbey…et je passe les séries que je ne regarde pas…). En « haut« , certaines personnes doivent apprendre à faire le deuil, d’autres n’en sortent pas, ceux qui restent tente de les faire remonter à la surface. En « bas« , les histoires de cœurs font rages, on tente de piquer la place d’un autre, ou alors on vit enfin le bonheur tant attendu…enfin, pas pour longtemps, malheureusement.
Raconter l’histoire de la saison 4 sans spoilers, c’est compliqué. Surtout que je connais des lectrices (lecteurs ? ) de ce blog qui n’ont pas vu ni l’épisode de Noël, ni la saison 4 (Ne te sens surtout pas visé, maman !)
Je peux dire que cette chère O’Brien nous quitte dès les premières secondes (vu qu’on la voie vraiment qu’à peine, c’est à peine si je dévoile quelque chose), et que la cousine Rose vient semer la pagaille à Downton, avec ces idées avant-gardiste et son envie de déplaire à sa mère. On retrouve des têtes bien connues, et on en découvre des nouvelles. Certaines avec de mauvaises intentions, d’autres avec des bonnes. Bref, cette saison a été chargé en émotion, et j’ai hâte de savoir ce que va faire tout ce petit beau monde là.

downton-abbey-season-4-lady-mary-branson

Les acteurs sont toujours aussi excellents, avec une mention spéciale pour Dame Maggie Smith (professeur McGonagall, pour les néophytes) qui joue une Violet Crawley toujours aussi impertinente et vive, avec ces répliques acerbes mais extrêmement drôle. Michelle Dockery également, qui à l’air d’être une personne tout à fait charmante à la ville, mais qui joue à la perfection une Mary Crawley désabusée et un peu coincée, mais également pas si froide…enfin, qu’on a dû mal à vraiment cernée. Mais aussi Joanne Froggatt, dans le rôle de Anna Bates et Brendan Coyle dans le rôle de John Bates, ou encore Jim Carter dans celui de Carson et Phyllis Logan dans celui de Mrs Hughes…Enfin, le casting est presque parfait de bout en bout.
Et les histoires sont bien ficelés et très réalistes. Evidemment, je ne peux rien dire sans dévoiler un ou deux moments clés, mais les scénarios sont vraiment d’une très bonne qualité.

Donc une saison 4 vraiment bonne, quoique moins que la 1ère (comme toujours, de toute façon) mais qui aura réussi à m’arracher des larmes plus d’une fois.

Note : 8/10

Bonne annonce de la saison 4, en version originale sous-titrées français. Désolée pour les purs francophones, mais je ne regarde plus rien en français (à part le Roi Lion…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

11 commentaires sur “Downton Abbey Series 4