Je n’aime pas aller en soirée 25


On m’a souvent dis quand j’étais ado, et aussi un peu plus tard,  que je ne savais pas m’amuser parce que je ne bois pas . Et même mieux : qu’il n’y avait pas d’autres façon de s’amuser que d’être bourré à en finir aux urgences. Et effectivement, je n’aime pas ce genre de soirée.

Déjà, je ne suis pas très sociable, je ne me lis pas d’amitié très facilement avec des inconnus. C’est un long processus chez moi, et si je suis devenue vraiment pote avec pratiquement tous mes collègues d’équipe, c’est justement parce que je ne les aies pas rencontrés en soirée. Quand quelqu’un de bourré s’approche de moi pour faire connaissance….non merci. De même pour mes copinautes : Je suis vraiment copine avec plusieurs d’entre elles, et je ne les aies pourtant jamais rencontrées.

19fqv6uku42j0gif

Quand je me décide à sortir, parce que ça m’arrive ( dans un pub, chez des collègues, avec les collègues de GeekCheri, et même avant mon arrivé en Irlande), j’ai l’impression de voir le même schéma  :

  • Début de soirée calme, j’aime bien, on peut discuter tranquillement tant qu’on est 3 ou 4. Les canettes de bières sont déjà ouvertes, pas de passage par la case jus de fruit.
  • L’organisateur de la soirée commence à recevoir des appels des gens qui arrivent. Il met donc de la musique, mais c’est encore à un volume audible. La table a déjà quelques cadavres de canettes.
  • Les invités arrivent les uns après les autres, on commence à perdre totalement les fumeurs, qui restent dehors en laissant la porte ouverte pour quand même profiter de la soirée et la musique. Musique qui est plus forte que les conversations.
  • Le nombre d’aller/retour entre le dehors et le dedans ne se compte plus. Ceux qui arrivent après 23h (ou même avant parfois) sont déjà bourrés. On s’entend encore moins parler, il fait froid à l’intérieur, les toilettes sont constamment occupés et la table n’est plus visible sous les verres à moitié vide, canettes renversées et reste de nourriture.
  • Les gens commencent à faire des paris stupides et cons, voire parfois dangereux. Et certains rentrent en voiture comme si de rien n’étais.

wsmelnick__110613__alcohol-display

Et dans tout ça, je ne mets évidemment pas du mien, car il est pas tout à fait 22h parfois que je commence à bailler à m’en décrocher la mâchoire. Car comme je tiens à mon sommeil, je me lève toujours tôt le week-end (entre 7 et 8h), et donc forcément me couche pas trop tard. Ça fait plusieurs années que je fais ça, et ça fait aussi plusieurs années que je n’ai pas été malade. Je n’ai pas eu de rhume en plus d’un an là, et c’est quand même chouette ça. Mais donc forcément, comme j’ai une routine dodo qui fonctionne (si on ne compte pas le matelas qu’on doit changer), je suis fatiguée à la même heure que d’habitude, l’heure à laquelle je vais habituellement me coucher…donc 22h-22h30. C’est terrible, n’est-ce pas, d’être bien dans sa peau physiquement. C’est tellement ennuyant…pour les autres.
Donc pour profiter d’une soirée où les gens sont bourrés, n’ont pas de conversation intelligente ni audible et que ma propre capacité de concentré et patience est amoindrie…bah, c’est très dur.

Certains me disent (maintenant), que c’est parce que je vieilli, je m’assagie…Ce sont des gens qui ne me connaissaient pas adolescente, ni durant la première moitié de ma vingtaine (en clair, ce sont mes collègues de boulot qui me disent ça). Sauf que j’ai toujours été comme ça.
Devenir saoul au point de me plus me souvenir ce que j’ai fais ?  Non merci. Vomir toute la nuit et passer le lendemain comme un zombie, ne pas pouvoir bosser ou même simplement se lever du lit sans avoir la nausée, je n’appelle pas ça avoir passé une bonne soirée. Se vanter d’avoir emm**der les voisins d’à côté/dessus/dessous durant toute la nuit et rire parce qu’ils ont dû appeler les flics, je ne vois pas du tout en quoi il s’agit d’un acte de fierté.

Alors forcément, quand je dis que en plus, j’habite en Irlande, j’ai le droit à toutes sortes de réactions. Il y a ceux qui ne me croient pas : « héhé, bien essayé. Tu veux quoi en vrai ? (Mmmmh, je veux toujours le jus d’orange que je t’ai demandé il y a 2 secondes)« , ceux qui se demandent si ce n’est pas simplement une phase  » Tu es sûre ? (oui, oui, ça fait bien 25 ans que je suis sûre) », la question qui revient le plus souvent : « Mais pourquoi tu es en Irlande alors ? » (Je ne sais pas moi….mon job peut-être ? Mon copain ? La beauté des paysages ? Ma vie quoi). Et donc, celle qui revient de temps en temps : « Comment tu fais pour t’amuser ? «  C’est celle qui m’horripile le plus, comme si boire était  primordiale pour s’amuser, donc.
Je vous passe les variations que je peux avoir.

tumblr_nevtgqXBVw1qirvx4o1_500

Après, si ça, c’est comme ça que les jeunes de mon âge, et plus jeunes encore, ou aussi moins jeunes, estiment que c’est une façon de s’amuser, je ne critique pas, chacun à sa façon de s’amuser. J’ai toujours été une fille calme et hors des dictas d’ados, donc je sais que c’est moi qui suis moins la norme (et ça me va très bien).
Ce que je reproche, c’est qu’on me dise que du coup, moi, je ne sais pas m’amuser, que je suis chiante à ne pas boire, que je casse l’ambiance de la soirée quand je suis dans mon coin avec mon verre d’eau parce que personne n’aura pensé à simplement acheté une bouteille de jus d’orange. Nous sommes tous différents et donc avec des façons différentes de s’amuser.
Pour moi, une soirée devant un repas gourmet, une ou deux bouteilles de vin (ice tea/jus de pomme pour moi), et une conversation sans musique, c’est parfait. Visiter un nouveau lieu, se perdre dans les ruelles, photographier la grenouille qui passe par là, c’est comme ça que je m’amuse. Jouer au Monopoly, Cluedo ou Uno et avoir un bon fou rire, pour moi, ça s’est une bonne soirée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

25 commentaires sur “Je n’aime pas aller en soirée

  • fjva

    Je me reconnais tout à fait dans ton article 🙂
    Heureusement, même si on est de toute évidence minoritaires, on n’est pas seul(e)s! On a juste des goûts un peu différents.
    Et on ne demande pas aux gens d’arrêter de boire si c’est ça qui les amuse… Juste de comprendre que nous, on est parfaitement capables de s’amuser autrement 🙂

    • LadySo Auteur du billet

      C’est exactement ça. Si ça les amuse de boire, qu’ils le font sans venir nous dire que nous, on ne sait pas s’amuser. Et ce sont d’ailleurs les même qui s’étonnent qu’on ne va pas en soirée, du coup 😛

  • ifeelblue

    « on commence à perdre totalement les fumeurs » => 😀 c’est tellement ça! ça me saoule tellement ce clivage fumeurs/non fumeurs en soirée… bref!
    tu m’as donné envie de faire un Cluedo tiens! 😉

  • Lost in Chapter 13

    Ah mais voilà en effet. ^^
    Et je confirme que je suis bien pareil. Je n’ai jamais compris les gens qui avaient besoin de se bourrer la gueule pour passer une bonne soirée mais je ne vais pas les arrêter, c’est leur manière de s’amuser après tout. En revanche, ceux qui veulent imposer LA bonne manière de s’amuser, bah non c’est très con, chacun le fait à sa façon et si je veux pas boire (pour une raison x ou y), me forcer à le faire ne va pas me faire passer une bonne soirée, ça c’est sûr.
    (Bon ok, j’avoue la meilleure soirée pour moi c’est seul ou en très petit comité donc déjà ça exclue ce genre de soirées. ^^ )

    • LadySo Auteur du billet

      Je tente de temps en temps d’aller à ces soirées où « si je bois pas je suis chiante » pour tenter de m’intégrer et leur montrer que si si, je sors…Mais en fait, je finis toujours par m’ennuyer profondément, alors je vais arrêter. Moins on est, mieux je me sens. Et tant pis si ça ne leur plait pas !

  • Gargouilles

    +1
    (ceci était un commentaire très construit)
    Pour étoffer, je dirais bien que moi je n’ai jamais connu le genre de soirées dont tu parles… Je sais que ça existe, mais comme je n’ai AUCUN ami qui fais ce genre de choses, et que je ne vais QUE chez mes amis, ça n’arrive jamais…
    Les soirées où va Chéri, et qui se terminent comme ça, il me propose toujours d’y aller, et je décline systématiquement… Du coup il râle toujours en disant que ses potes ne me voient jamais et me trouvent chiante, à ne jamais aller au soirée. Du coup, heureusement que je n’y vais pas, sinon j’ose même pas imaginer ce qu’ils penseraient de moi !

    • LadySo Auteur du billet

      Hihih, +1, c’est très bien aussi.
      Ah moi, j’ai tout plein d’amis qui font ça, mais avec qui je peux aussi faire une soirée tranquille de temps en temps. C’est juste que les soirées « alcool à gogo » reviennent trop souvent : départ de l’un, promotion de l’autre, voire pas besoin de raison. C’est pour ça que je n’y vais pas. J’y suis allée avec GeekChéri samedi dernier parce que ces collègues étaient persuadés que je n’existais pas. Maintenant, ils le savent et la prochaine, je leur ai dis que je préférais qu’on fasse une petite rando dans la ville d’à côté.
      Mais du coup, je pense qu’ils sont persuadés que je suis chiante aussi 😛

  • juneandcie

    Moi qui pourtant apprécie à l’occasion un bon verre de vin ou une savoureuse bière en bonne compagnie ( notez bien la qualité de la compagnie) je ne peux pas souffrir ce genre de souffrir ce genre de soirée. Et jamais, au grand jamais, je n’ai stigmatisé quelqu’un qui ne buvait pas. Chacun sa façon de s’amuser et de se faire plaisir, que diable !

    • LadySo Auteur du billet

      Héhé, on aime le même genre de soirée. De temps en temps, on va chez des potes, ils boivent une, deux, trois bières…mais on s’entend parler, on est 3-4, 5 grand max. Et moi, j’ai même le droit à du jus d’orange, voire ice tea, et personne ne me dit rien. Et ça j’aime !

    • LadySo Auteur du billet

      Et en plus comme ça, on est sûr de ne rien avoir dit qu’on pourrait regretter. Alors que s’amuser autour d’un bon jeu ou un bon verre, c’est tellement mieux 🙂

  • evelyneholingue

    Ca fait du bien de se retrouver en te lisant. J’aime les gens, ce n’est pas la question, mais comme toi je suis mieux en petit groupe et c’est vrai que l’alcool rend stupide. J’aime un verre de vin (toujours rouge) quand je sors diner mais too much is too much. Et puis j’adore le Cluedo ou le Clue comme on l’appelle ici. Allez, bonne soiree!

    • LadySo Auteur du billet

      Ça me rassure de voir que je ne suis pas toute seul à préférer les soirées autour d’un verre seulement. Je savais que je n’étais pas toute seule, mais ça rassure de voir les commentaires 😀

  • Lucie

    Je me reconnais bien dans ton article, les soirées où tout le monde finit par terre ça m’intéresse pas du tout, surtout quand c’est avec des collègues. Je préfère les petits comités, au calme et où effectivement on se souvient de la soirée le lendemain. Je trouve assez triste d’ailleurs le fait de ne pas envisager de passer une soirée sans finir par terre. Enfin chacun son truc 🙂

    • LadySo Auteur du billet

      Comme tu le dis, chacun son truc, mais bon, j’ai quand même aussi du mal à concevoir qu’on peut s’amuser en finissant bourrer au point de ne plus se souvenir de rien. Surtout quand on voit la tête des gens bien malade le lendemain ¯_(ツ)_/¯