Je suis allée chez le Doctor Irlandais 8


Je n’étais pas allée chez le médecin depuis Juin 2012…Voire peut-être même Mai 2012. Et c’était seulement pour un renouvellement de pilules en plus.  Comme je l’avais depuis des années et que je ne m’en étais jamais plainte, le médecin m’avait juste refait une ordonnance. De un an, puisque je partais en Angleterre. En fait, la dernière fois que j’ai eu un vrai examen chez un médecin, ça date de mon tout premier médecin, qui avait été mon pédiatre quand j’étais petite. J’étais à Rennes à ce moment-là, ou je n’allais pas tarder à y aller, j’avais donc 18-19 ans. Ça fait donc 6 ans que je vais chez le médecin pour rien d’autre que faire coucou en fait. D’autant plus que la dernière fois que j’ai été malade au point de devoir voir un médecin, ça doit dater de ma cinquième…J’avais 12 ans. Depuis, à part des rhumes, je n’ai jamais été malade.

blue_medical_symbol_PA_md_wm

Bref, là n’est pas la question. Maintenant que je commence à bien m’établir en Irlande, je me suis dis qu’il fallait que je pense à me trouver un GP, General Practitioner, c’est à dire mon médecin attitré. Surtout que maintenant, il y a GeekChéri, que je n’ai pas de contraception, et qu’on ne tient pas particulièrement à avoir un bébé maintenant.

J’avais beaucoup entendu parler de « la quête » du GP par Pomdepin, et mes familles anglaises. C’est apparemment tout un chemin de croix pour trouver un médecin, parce que tout le monde leur saute dessus et ils se retrouvent vite débordé.
Pourtant, mon médecin, je l’ai trouvé en un appel. J’avais vu le centre médical sur internet, il était entièrement géré par des femmes (je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours voulu que mon médecin soit une femme. Hors de question que ce soit un homme. Mais alors pourquoi je suis comme ça, aucune idée) et il était en centre ville. Je me suis dis que ça serait génial, et quand j’ai appelé, on m’a dit « no problem ».

Limite, le jour où je suis allée m’inscrire, j’avais un rendez-vous. J’avoue, j’ai quand même trouvé ça un peu suspicieux, mais bon, je ne voulais pas trop la fine bouche non plus, et j’ai vite compris que la disponibilité des médecins n’avait rien à voir avec un soucis de réputation/gérance/capacité ou autre.

Du coup, je suis allée chez le médecin, pour parler contraception. J’avais bien mis sur la feuille d’inscription que je n’avais pas vu de médecin en 3 ans, et comme j’étais une nouvelle patiente, je me suis dit que j’aurais au moins le check-in de base…

tumblr_m1vhsmqDWX1qhap1n

C’était sans doute espérer beaucoup. J’ai dû rester 10 minutes en tout et pour tout. Tout ce qu’on a fait, c’est parler, rien d’autre. Une prescription, et voila, je suis déjà sortie. Au moins, je saurais pour la prochaine fois que j’ai largement de quoi prévoir pour après le rendez-vous. Ça rejoint tout à fait ce que j’avais pu voir chez Pomdepin, et sur ce que mes potes en Angleterre avait pu me dire : le médecin, il n’examine pas vraiment, en fait. 
Mais surtout, c’est en discutant avec la secrétaire que j’ai compris pourquoi j’ai pu avoir un rendez-vous si rapidement. En Angleterre, grâce au NHS, on peut avoir un médecin gratuitement. En France, on paie 23 euros (ça a peut-être augmenté depuis, d’ailleurs), mais grâce à la Carte Vitale, ces sous ne sont pas partis très longtemps, on en revoie vite la couleur.

Ma visite m’a coûté 50 euros. Pour 10 minutes, et même pas un examen, seulement du blablatage. 50 euros, et je dois me débrouiller à scanner la feuille de soin pour que ma mutuelle me rembourse. Hors, je n’ai pas de scanner à la maison. Il y en a Apple, évidemment, mais tout le monde s’en sert, et pas très envie de faire la queue à l’imprimante et ainsi prendre sur ma pause. Je vais finir par le faire, évidemment, parce que ça fait quand même mal au porte-monnaie. Mais du coup, vu que la consult toute simple est à 50 euros, le reste est sans doute plus cher, et vu le prix des mutuelles en Irlande, je me dis que c’est finalement peut-être pour ça que j’ai eu un rendez-vous rapidement. Les médicaments sont en libre services, et il y a toujours un pharmacien pour nous conseiller si on a des doutes, alors les gens ne doivent pas prendre la peine de faire le déplacement chez un médecin qui ne les examine pas. En plus, ma mutuelle me rembourse en intégralité, par ce que je suis à Apple et que Apple prend grand soin de ces employés en payant une partie de la mutuelle, justement. Toutes les entreprises n’ont pas forcement les moyens, ou l’envie, de le faire.

cyber_doctor_on_computer_hg_clr

Bref, je suis allée chez le médecin Irlandais et ça fait mal au porte-monnaie !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

8 commentaires sur “Je suis allée chez le Doctor Irlandais

    • LadySo Auteur du billet

      C’est ce que je me suis dis. Je suis sûr que je peux d’ailleurs avoir un billet d’avion pour moins cher que ça.
      Le pire, c’est que c’est un prix normal, en Irlande… 🙁

      • Marie B

        Oui, ça c’est le point le plus négatif ici, même en politique le ministre a beauôôôcoup de mal à gérer les choses… J’ai payé €120 à un spécialiste (« consultant » comme on les appelle ici…) pour m’entendre dire qu’il ne savait pas ce que j’avais, et avais-je essayé Google..!??? C’est la médecine à deux vitesses: t’as des sous, tu vas voir qui tu veux, t’en as pas tu fais la queue comme tout le monde et tu croises les doigts… Tant que je pourrai je paierai ma mutuelle, ça m’a bien servi mais c’est cher.

        • LadySo Auteur du billet

          Aie, c’est super sympa de payer 120 euros pour que le mec te dise « T’as regarder Google?  » Je suis vachement rassurée d’un coup….Heureusement que j’ai la mutuelle payée par Apple, parce que je crois que je l’aurais dans le baba, autrement 🙁

  • Lucie

    bah dis donc c’est pas donné par cher toi!

    Je viens tout juste de déménager et donc c’est une nouvelle quête de GP qui commence.
    Heureusement, en dehors de Londres c’est plus facile. J’ai toujours été choquée par le manque de contact physique avec le médecin. J’ai une « medical condition » et à chaque fois que je voyais le médecin en France, j’avais droit au tripotage en règle pour voir si tout allait bien et ici rien. Et pour obtenir des analyses c’est aussi compliqué, disons qu’il faut bien insister pour en avoir 1 par an alors qu’en France, j’en avais 2.

    Et en Irlande, ils te font aussi remplir un questionnaire d’une dizaine de pages pour connaître « tes habitudes avec l’alcool » et tes origines ethniques? Ca m’a toujours surpris leurs questions: « vous buvez combien de fois par mois », « et quand vous buvez, vous aimez ça », « l’alcool vous manque-t-il ». Tu te sens coupable rien que de penser à un apéro en lisant ça 🙂

    • LadySo Auteur du billet

      Je confirme, ce n’est pas donné. Heureusement que j’ai une bonne mutuelle, et que l’employeur paie pour moi ^^

      C’est vrai qu’en dehors de Londres, ça doit être un peu plus facile. Je n’ai pas du tout chercher à Londres parce que je me suis dis que je ne trouverais jamais.
      Et puis, pour ce qu’ils font, est-ce vraiment utile d’aller chez le médecin ? Je suis sûre que si on va dans les pharmacies et qu’on leur dit ce qu’on a, ils nous donnent les médocs pareils.

      Non, je n’ai pas eu le questionnaire, et ça fait un peu peur d’ailleurs. Je crains que le médecin ne m’aurait pas cru en plus. Des gens qui ne boivent pas du tout, ils doivent jamais voir ça 😀