Lundi dernier, j’étais en France 12


Vu qu’on n’a pas du tout les mêmes horaires avec GeekChéri, et que j’avais encore quelques jours à poser (des reste de l’année dernière), j’avais décidé de prendre mon lundi et mardi, pour passer un peu de temps en amoureux. Du coup, je me suis dis autant faire une pierre deux coups et profiter du lundi pour faire quelque chose que je repoussais depuis trop longtemps : Faire ma demande de passeport. Ma carte d’identité est périmée depuis le mois de janvier, je devais donc quand même sérieusement faire quelque chose à ce propos. Et comme on a des projets de voyage (Japooooon), c’était plus judicieux de faire directement la demande de passeport. Sauf que pour ça, il faut aller à Dublin, à l’ambassade de France.

77d65763-db54-4fd8-b856-b83b1db6ff7f

De Cork à Dublin, il y a 3 heures de route. 3h en voiture, 3h en bus et 3h en train. La voiture, on n’a pour le moment pas, et pour le train, il fallait chacun vendre un rein (25 euros par personne….juste pour l’aller…). On a donc pris le bus (22 euros par personne, aller/retour). Vu comment GeekChéri a râlé, surtout sur le chemin du retour, on va quand même peut-être louer une voiture, la prochaine fois, parce que rester 3h dans le bus, sans rien faire, et sans être à côté en plus (le bus était blindé), c’est quand même très long.

L’ambassade est ouverte pendant très peu de temps, seulement entre 9h30 et 12h30. En plus, ce sont les vacances scolaires des petits Irlandais (Tiens, mais c’est aussi les vacances scolaires en France, non ? ), on s’attendait donc à ce qu’il y ait un peu de monde. Pourtant, on n’avait pas non plus envie de se lever super tôt. On a donc pris le bus de 7h, pour arriver à 10h à Dublin. Ce qui nous a fait arriver à 10h15 à l’ambassade, en taxi. Parce que les bus Dublinois, ils ne prennent pas les billets, et ne rendent donc pas du tout la monnaie. Et on avait que des billets.

Dublin

L’ambassade de Dublin

 

J’avoue, j’ai été assez surprise par l’ambassade. Je m’attendais à quelque chose d’assez pimpant, alors qu’en fait, il s’agit d’une salle d’attente avec moins de chaises que chez le médecin, et avec 4 guichets, 2 pour les passeports et pièces d’identités, deux pour tout le reste. Et évidemment, les 6 ou 7 personnes devant moi faisaient  leur demande de renouvellement, ou de premier passeport. Hors, c’est long de faire sa demande. On est arrivé à 10h15, on est ressorti à 11h30.
Mais au moins, je n’aurais pas besoin de retourner à Dublin, puisque je pourrais récupérer mon passeport à Cork. Et puis, tout le monde était bien sympathique dans l’ambassade. Pas de portique de sécurité, et pas de cerbère comme à Londres, apparemment. L’ambassade à Dublin doit manquer à Pomdepin, je me dis. Remarque, je préfère que ce soit beaucoup plus simple, je me dis que mon GeekChéri, portugais de son état, aurait eu des soucis à m’accompagner si c’est à Londres que j’avais dû aller.

Exemple d’ambassade que je considère « pimpantes »

La suite de la journée, on ne l’a pas très bien réussi. Rien à redire sur le passage au diner Eddie Rockets (il faut que je fasse un article sur ça, tiens), mais ensuite, il a fallu tué 4h dans Dublin, en sachant qu’à Dublin, il n’y a finalement pas grand chose à voir ou faire. Et prendre le bus de 17h, c’est quand même idiot, vu qu’il est d’abord passer par l’aéroport, qu’il est donc bien plein, et que c’est évidemment l’heure des bouchons.

Mais du coup, j’ai quand même été en France pendant une heure.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

12 commentaires sur “Lundi dernier, j’étais en France