Ma recherche de coloc (épisode 3)


Pour bien comprendre cette semaine un peu mouvementé, je vous conseille de lire l’épisode 1 et l’épisode 2.

Mon weekend a donc été une perte de temps plus ou moins totale et dès lundi soir, je renvoie une dizaine de réponses à des annonces vu sur internet. Je reçois plusieurs réponses assez rapidement et j’arrive à me caler une visite pour le mardi, une autre pour le mercredi (en fait deux, mais l’autre c’est fait au dernier moment) et une troisième le samedi. Le mercredi, j’en ai une autre qui se cale le jeudi. Bref, je ne suis pas encore à cours d’option.

Mardi soir, donc, direction Coloc5. Avant d’avoir vu l’appart, je me dis que ça pourrait le faire. Le bus n’est pas très loin et c’est pratiquement en face du cinéma. Sauf que l’appart est minuscule. Mais alors vraiment minuscule. Rien que tout seul, ça doit être compliqué à vivre, alors à trois, non merci. La salle de bain de mes parents est petite, mais on arrive à s’y tourner (on peut même s’y mettre à deux, avec un peu de contorsions). Dans cet appart, pour fermer la porte de la salle de bain, il faut monter sur les toilettes parce qu’il n’y a pas assez d’espace autrement. Et la chambre est encore plus petite que celle que j’avais à Londres. Pour la cuisine, ça aurait pu le faire, elle est bien comparée au reste de l’appart, mais il n’y a qu’un tout petit frigo. J’en ai eu marre au bout de deux jours de devoir faire mes courses au jour le jour à l’auberge, alors faire comme ça tout le temps, non. Bref, non.

No

Mercredi, je suis parvenue à me caler deux visites. La deuxième un peu à l’arrache,  comme on dit car pour une raison inconnue, toutes les réponses que j’ai vu sont arrivées dans mes spams (et ce, même après bien avoir spécifier à ma boite mail qu’ils n’étaient pas de spams…) et cette réponse en particulier, je l’ai vu au dernier moment.

Coloc6 a deux immenses avantages : Le premier, c’est que c’est qu’une coloc de deux (asociale que je suis, ça m’arrange) et le deuxième, c’est que le mec présent est Français, et en plus travaille à Apple. Autre bon point, je suis tombée sous le charme de l’appart, pas super grand, mais suffisant pour deux, sans TV (je vous jure, pas de Tv, pour moi, c’est un vrai plus. Sinon, je reste coincée devant) et jolie vue sur la rivière sud. Bref, un autre petit coup de cœur comme celui que j’avais eu avec Coloc3. Le soucis, c’est qu’il n’y a pas de place pour mettre de vélo et qu’il faut marcher une dizaine de minutes pour arriver au bus, et un quart d’heure pour le ciné. Mais voila, le mec était super sympa, sa copine aussi (ahah, raté ! Je sais ce que certains d’entre vous pensaient). Donc ça s’annonce pas si mal, après ce début de semaine pas génial.

Juste après, je rencontre donc Coloc7, où il y a un Irlandais (Miam ! Zut, est-ce que j’ai écris ça à voix haute ? ) et une Espagnole. Tous les deux très gentils, avec un appart vraiment sympa et à trois secondes du cinéma (c’est plus près d’Apple aussi, mais pas de beaucoup). En plus, il y a vraiment plein de place pour mettre un vélo. Seulement, c’est plus cher,  c’est au rez de chaussé (un appart au rez de chaussé, j’ai un peu de mal, et je ne sais même pas pourquoi), ce n’est pas plus proche du bus et j’aime un peu moins le quartier.

En fait, la difficulté entre Coloc6 et Coloc7, c’est qu’ils ont autant d’avantage que d’inconvénients, et pour prendre une décision, ce n’est pas pratique du tout. D’ailleurs, je passe une partie de la soirée à peser les pours et les contres, avec l’aide totalement inutile de ma sœur (qui essaie de me convaincre d’engager la conversation avec l’Irlandais mignon qui s’occupe de l’accueil de l’Auberge le soir…Mais je suis une nouille avec les mecs).

large

Le jeudi, je vais visiter Coloc8 (ouh, ça commence à faire beaucoup), en espérant secrètement que l’appart soit tellement génial pour venir à bout de mon dilemme entre 6 et 7. L’appart est pas trop mal, avec une très grande salle à manger et une petite cour pour ranger le futur vélo. Il est le plus près du bus et en cas de course de dernière minute, il y a une supérette à côté. Seulement, premier gros bémol, il n’y a encore personne dedans. Quitte à vivre en coloc, je n’ai pas envie de commencer toute seule, car le risque est trop grand que j’y prenne goût et que j’ai du mal ensuite quand les autres arriveront. Ensuite, je n’ai également jamais été en coloc, je ne sais donc pas trop le fonctionnement et je préférerais être avec des gens qui ont un peu d’expérience. Ensuite, comme c’est une coloc toute neuve, le mec qui me faisait la visite n’avait finalement aucune idée des charges. Il m’a annoncé 50 euros tout compris (électricité, eau, gaz, internet et les poubelles). Hors, c’est ma 8ème visite et j’ai commencé à repérer quelques trucs. Et tout ça, pour 50 euros, c’est juste impossible. Déjà, rien que l’électricité, c’est au moins 25 euros chacun par mois, et en rajoutant internet, on arrive à la cinquantaine d’euros qu’il m’annonçait. Bref, ce ne fut pas du tout la révélation que j’espérais.

Mais du coup, je décide d’annuler ma visite du samedi. Même si Coloc9 semblait sympa, je ne veux pas que Coloc6 ou Coloc7 me passe sous le nez. Je passe tout l’après-midi à réfléchir avant de finalement choisir celui que ma sœur me disait de choisir depuis la veille : choisir Coloc6. Je lui pose quand même une dernière question (je veux un chaaaaaaat et il s’appellera je ne sais pas encore comment. Ça sera le premier nom qu’il me passera à l’esprit quand je le verrais, comme le chat du voisin à Londres que j’avais appelé Tywin), mais comme tout le monde m’avait déjà dit non, ce n’est pas ce qui allait influencer ma décision si j’essuyais un nouveau refus…Il ne m’a pas dit non, mais qu’à part un hamster, je pourrais difficilement avoir autre chose…Je ne vais pas de hamster, mais sa réponse est tout de même plus sympathique que celle des autres et du coup, je prend la chambre.

Je serais donc dans une petite coloc, avec une seule autre personne, un Français (enfin, techniquement deux, car il a une copine) et on pourra parler d’Apple comme on veut. Comme j’avais payé pour deux semaines à l’auberge de jeunesse, je n’ai pas pu emménager tout de suite, mais au moins, j’ai un appart !

Il ne me reste plus qu’à lui trouver un petit surnom, à mon coloc.

anigif_enhanced-buzz-10539-1381171934-13

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

0 commentaires sur “Ma recherche de coloc (épisode 3)

  • verolafee

    Mince… C’est tout! J’avais pris goût à cette saga. Et patatras…plus rien?! Fini?! Snif.
    J’essaie ma larme (de crocodile) pour finalement esquisser un sourire car finally « home, sweet home ».

    • LadySo Auteur du billet

      Ahah, désolée. Je préfère que cette série ait été courte quand même (Remake de Sherlock à ma sauce :D)
      J’ai hâte d’emménager en tout cas (dans deux jours), parce que l’auberge, ça commence à peser là.

  • Gargouilles

    Well done ! J’aurais été bien incapable de t’aider à choisir entre Coloc6 et 7 ^^
    Bonne nouvelle de mon côté également, ton KDO est fini (ça fait trente pages –‘). Je te préviens, John en a fait qu’à sa tête et plein d’envolées lyriques en plein milieu de tu sais quoi –‘
    Du coup, je termine le NaNo là dessus (30 560 mots au compteur ^^), et TI… Bah, va attendre ^^
    J’te mail prochainement (du moins j’espère ^^). Je dois encore relire, ça doit être bourré de fautes !

    Bisoux ! Emménage bien 😀 Tu commences quand, à bosser exactement ? 🙂

    • LadySo Auteur du billet

      Coloc6 a l’immense avantage de parler français. C’est pas très judicieux, je sais, mais au moins, on est sûr de se comprendre. Et surtout, c’était moins cher !!
      Yeahhhh, mon cadoooo !!! Je suis tout impatiente de voir ce que John me prépare 😛
      N’abandonne pas TI pour trop longtemps, tu es presque à la fin. Et pour le mail, tu peux me l’envoyer avec plein de fautes, ce n’est pas moi qui en ferait cas (très crédible, la bêta qui te dit ça :P)

      Sinon, j’emmenage vendredi et j’ai commencé à bosser lundi. Bon, techniquement, je commence à bosser le 18 Août, mais je suis déjà sur place, et c’est génial !! 😀
      Bisouxxx

      • Gargouilles

        Oui enfin coloc7 avait l’immense avantage d’avoir un irlandais xD
        Pour les fautes, je ne parlais pas du mail, mais de ton cadeau ! J’ai du pondre 5000 mots en trois jours, donc je suis pas sûre que toutes mes phrases sonnent très françaises ^^
        (Et pas d’inquiétude pour TI, il me reste un seul chapitre 😉 c’est juste que c’était très dur de tout gérer de front en ce moment et j’ai choisi de faire d’abord ton cadeau ;))
        Amuse toi bien dans ton déménagement et ton nouveau boulot darling ! Je te rajouterais au mail tes chapitres de correction de retard ^^

        • LadySo Auteur du billet

          Ouais, c’est sûr, mais on n’avait moins de points communs.
          Ah zut…je suis un peu à l’ouest. C’est vrai que mon cadeau avec des fautes, ça passe moins 😛
          (1 chapitre pour Ti ? C’est à la fois excitant et triste)
          Merci !!! C’est triste, mais je ne pourrais pas vous parler du boulot, cette fois. Ou vraiment pas beaucoup…
          Oui, les corrections….:D

    • LadySo Auteur du billet

      Beaucoup de monde aimait bien mon petit feuilleton, j’ai l’impression. Mais je suis contente qu’il n’ait pas duré trop longtemps 😉 L’Auberge de jeunesse, c’est bien, mais après deux semaines, je commence à supporter de moins en moins….
      Des bises xxx

    • LadySo Auteur du billet

      Tu t’en doutais ? Mais comment ??? Enfin, il me semble avoir parler de seulement 3 épisodes dans le deuxième article de la série, donc je me suis vendue toute seule, en fait 😛
      En tout cas, merci. Je m’installe vendredi, je fais quelques courses pendant le weekend pour personnaliser tout ça et à moi la vie Irlandaise ! J’ai hâte !!

    • LadySo Auteur du billet

      J’avoue, je suis effectivement très déçue. Mais il y a de la moquette dans tout l’appart (mais vraiment partout. A part la salle de bain…) et je comprend qu’il n’est pas voulu s’embêter avec ça. J’aurais été seule, je me serais lancée à en avoir un, à mes risques et périls (enfin, surtout mon porte monnaie), mais je ne peux pas demander à quelqu’un que je connais à peine de faire pareil.