Mon manager est un Pokémon sauvage


Blog articles

Si si, je vous jure !

Déjà, il porte un prénom pas commun (mais très joli, je croyais que c’était Breton pendant un moment), qui pourrait tout à fait être donner à un Pokémon (bon en vrai, c’est déjà porté par un animal). Un petit Pokémon qui a les cheveux en bataille le matin mais surtout qui coure vite, très vite.

Parce que mon Manager, il est dur à attraper. Il fait son boulot de manager (forcément), et dans l’équipe, on a tout le temps des questions. Tout le temps. Des questions intelligentes (qui concerne donc le travail), et des questions idiotes (Pourquoi il ne porte pas de t-shirt rose?).
Sauf que pour poser ces questions, encore faut-il qu’on l’attrape. Il y a des jours, c’est facile, le Manager est endormi (surtout à 7h du matin, mais qui n’est pas endormi à cette heure -là, à part moi ? )

Il y a d’autres jours, c’est beaucoup moins facile. Il arrive à son bureau  le temps de rapidement dire bonjour. Et hop, il n’y a plus personne, il est déjà parti. On le revoit passé de temps en temps pour voir si tu vas bien il parait. Mais je pense que c’est juste pour nous narguer qu’on n’arrive pas à l’attraper. On notera que c’est souvent dans ces moments-là qu’on a les questions intelligente.

Du coup, j’ai pris l’habitude de dire que « Manager sauvage est apparu », ce qui rend l’équipe aux aguets, prêt à sauter dessus. Sauf que très vite, il est déjà reparti, et donc, je ponctue sa disparition par « Manager sauvage s’est échappé ».

C’est ainsi que m’est venu l’idée de faire des Pokéball. Après tout, on a eu en cadeaux des boules anti-stress une fois, donc c’était parfait ! Et on adore l’embêter quand il fait son boulot de manager.
Mais surtout, ça me donnait une excuse parfaite pour faire des Pokéball. Ma grand-mère avait prédit qu’après quelques années, je n’aimerais plus les Pokémons….raté. 

Vous avez besoin :

  • Du nombre de boules anti-stress que vous voulez (ça fait moins mal quand on les jettes)
  • Des bocaux pour laisser reposer les balles entre deux couches
  • De la peinture Blanche, Rouge et Noire (pour moi, c’était de l’acrylique)
  • Et des pinceaux, pardi.

DSC_0107-1

On peint en rouge une première moitié (2 couches au moins, j’ai fais 3) et on laisse reposer quelques heures:

Ensuite, la deuxième moitié en blanc (là, 3 couches sont vraiment nécessaire) et de nouveau, on laisse reposer quelques heures :

On fait la ceinture en noire, et on laisse toujours reposer :

DSC_0119-1

Puis, touche final, le petit point blanc (pour agrandir la Pokéball, ou la rétrécir, dans la série. Parce qu’elles peuvent changer de taille. Et c’est le bouton pour l’ouvrir aussi, même si les mienne ne s’ouvrent pas) :

 

Mon manager est un Pokémon sauvage. Et les conseillers dans son équipe sont peut-être un peu timbrés (moi la première). Et maintenant, il va se moquer de moi, mais heureusement, j’ai beaucoup d’autodérision. 

DSC_0125-1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

0 commentaires sur “Mon manager est un Pokémon sauvage

    • LadySo Auteur du billet

      Héhé, merci. Ça fait tellement longtemps que je voulais parler de lui. Cette dernier année, je dois vraiment beaucoup de ce que je suis au boulot à lui, alors il faut bien que lui rend un peu 😀

    • LadySo Auteur du billet

      La toute première fois que j’ai pensé à cette phrase exacte, je me suis dis « Je vais en faire un article, c’est obligé ». Je la trouve tellement magique :3

      PS: le Romail est complètement dans les choux, et la baguette magique aussi. Mais, je vais y arriver un jour, je vais y arriver 💪🏻

      • Gargouilles

        Oui, elle est magique cette phrase, je ne m’en lasse pas ! xD

        T’inquiètes bichette, j’ai de tes news via le blog, donc je sais que tu vas bien, et je pense que tu ne peux pas faire pire que moi pour les délais alors tout va bien 🙂

        • LadySo Auteur du billet

          Mon manager ne m’en a pas parler…pourtant, je sais qu’il lui arrive de lire le blog, il me l’a dit….mais s’il l’a lu, je sais que ça va le faire rire.

          Héhé, ne parle pas trop vite. Tu as certes battu des records, mais tu me l’as envoyé il y a 4 mois, et je n’ai encore rien écrit (même si le relit 😉 ). Heureusement que le blog est là 😀