Lundi : Evidemment, regarder cinq épisode de séries fait que le réveil est un peu dur. Je n’ose imaginer mardi quand je vais reprendre mes réveils à 6 heures…
Enfin, même en me levant à 9h15, je suis super en avance. Les petits sont déjà réveillés, mais ce n’est pas une surprise, mais pour une fois, je suis levée avant les grands-parents (pas de beaucoup, mais un peu quand même). Par contre, les parents, à la ramasse totale. Limite si le Dad ne s’est pas levé à 11h quoi.
Pendant l’heure de midi, on va à la patinoire avec la Puce. Il restait un groupon à utiliser jusqu’à aujourd’hui. Ça a beau être le lundi de Pâques (donc férié), la patinoire est ouverte. La Puce a amélioré sa technique du « j’avance toute seule » pendant que moi, je m’essaie au « je fais comme les pros et je patine à l’envers« . On a encore quelques progrès à faire toutes les deux, mais on s’est bien amusé.
L’après-midi, la famille avait un anniversaire, du coup, les parents ont récupéré la Puce à la sortie de la patinoire, me laissant prendre le bus pour rentrer. Du coup, je suis passé par « The Mall » de Walthamstow (le quartier juste à côté du mien) pour tenter de trouver des mini-eggs (sans succès. Trouver ces foutus œufs en chocolat relève de l’exploit, dis donc) et faire un tour à la librairie (un jour férié…oui, je sais, ce n’est pas bien du tout…). J’y aies trouvé un livre de recettes végétariennes pas trop chère. La famille étant conciliante sur mon soudain changement de régime alimentaire, il faut bien que je les aide un peu, quand même. Puis, je m’arrête au Costa pour prendre un café. En plus d’avoir fait triper les Barristas pendant dix minutes grâce à mes ongles pascales, j’ai enfin trouver la café qui me convient : Mocha Latte.
De retour à la maison, j’écris beaucoup et joue un peu. Et je reprend mon rythme de deux épisodes par soir. Ça fait bizarre…

Mardi : Etonnamment, le réveil à 6h ne fut pas si compliqué. Enfin, il faut dire que j’avais passé une mauvaise nuit (dur dur de se coucher à 22h30 quand on a passé la semaine d’avant à se coucher à 1h…). Du coup, j’ai pu écrire mon roman, que je n’avais pas touché depuis deux semaines…Il en faut peu pour me rendre heureuse.
Evidemment, qui dit premier jour de retour à l’école dit Minimoy totalement impossible. Je n’ai rien pu faire avec lui. Même l’appât du chocolat n’a pas fonctionné. Même son père ne parvenait pas à le faire bouger. Au final, il ne voulait que sa mère et elle n’a pas eu trop de soucis à l’emmener, même si ça la moitié mise en retard. Dès demain, tout reprendra comme avant. Mais le retour, ça ne le fait jamais.
Du coup, je reprend mes petite habitudes, mais je n’arrive pas écrire ce que je veux. Impossible de trouver l’inspiration pour mon blog anglais. J’ai pourtant plus d’un article en tête, mais rien de voulait sortir sur Captain America…Il y a des jours sans, comme diraient certains.
Le soir, on a une grosse discussion avec la Mum, qui n’a pas l’air de vouloir chercher d’au pair, même si elle en veut une. Elle me dit même que si je ne trouve pas ce que je veux, je peux rester avec eux une année de plus, avec augmentation de salaire…Au moins, je sais que j’ai un dernier recours. Je n’aurais pas à rentrer en France par la force des choses (Yeepee !). En plus, alors même que la famille dans sa quasi-totalité sera à l’Île Maurice, la Mum m’a dit que je pouvais rester jusqu’après le weekend du 12 juillet parce que j’ai envie d’aller au Comic Con de Londres. Parce que même si je ne suis pas Comics, il y a Stan Lee qui vient. Mister Stan Lee en personne. Et aussi Nathalie Dormer (Margaery Tyrell dans Game Of Thrones) et surtout David Hewlett. Certes, il jouait dans Stargate Atlantis beaucoup plus que SG1, mais c’est Stargate quoi…Cette famille est trop gentille, j’ai vraiment besoin de changer.

Mercredi : Parce que j’ai passé la soirée de la veille à lire sur l’ordi, le réveil est beaucoup plus dur…Il faut que j’arrête de lire sur l’ordi.
Enfin, même avec ça, j’arrive à être réveillé très longtemps avant la Mum. Pire, j’ai le temps d’emmener Minimoy à l’école (sans problème aucun, évidemment) et de revenir et elle est toujours à la maison.
Dans la journée, j’arrive enfin à finir ma critique pour mon autre blog, et j’avance pas mal dans un autre pour celui-là. Mais je n’ai toujours pas commencer à chercher du boulot. Il faut que je m’organise mieux que ça. Surtout que je n’ai pas réussir à écrire tout ce que je voulais écrire (en même temps, je veux toujours en écrire beaucoup…).
Pour la première fois depuis un bout de temps, je vais cherche la Puce à l’école et parce qu’il faisait beau, on passe par le parc pour éviter le brouhaha des voitures. Et alors qu’on discutait tranquillement, on tombe nez à nez avec des rats. Et comme un seul, ce n’est pas marrant, on en voit trois. Et pas farouche en plus. Ça surprend, et ça fait un peu peur…

Jeudi : J’ai complètement raté mon réveil. Il faut vraiment que je me couche plus tôt et que j’arrête l’ordinateur plus tôt.
Je ne sais pas ce que je fais de ma journée, mais je ne fais pas grand chose. A peine si je finis l’article que j’avais commencé hier. J’ai glandé comme pas possible aujourd’hui. Ça ne le fait pas du tout. Enfin, j’ai trouvé le moyen de regarder Hannibal sans avoir peur comme une débutante. Certes, je vais « perdre » 45 minutes en journée, mais mieux vaut que ce soit avec ça qu’avec des jeux.
Le Dad a capté à quelle heure je pars quand je vais chercher la Puce car il m’appelle juste avant que je ne me prépare pour y aller. Je serais bien aller la chercher, mais bon, je sais qu’elle préfère toujours quand il y a une voiture pour venir la chercher.
Et elle ne sait pas amélioré avec l’écriture, elle déteste toujours autant ça. Elle n’avait pourtant pas énormément de devoirs, mais elle y est bien restée une heure et demie dessus, et plus parce qu’elle bougonnait que parce qu’elle avait des difficultés.
Le soir, je ne sais absolument pas ce qu’il s’est passé, mais la Puce comme Minimoy se sont mis à pleurer. Minimoy, c’était parce qu’il ne voulait pas se changer tout seul, apparemment, mais la Puce, on n’a jamais pu savoir. Ils sont chiants quand ils font ça…

Vendredi : Petite danse de la joie dès 6h du matin, simplement parce qu’il est 6h du matin et que je suis réveillée pas fatiguée et que j’ai pu écrire. Pas autant que je voulais (Bloody Twitter….zut, j’ai envie de regarder Broadchurch maintenant…), mais j’ai pu écrire quand même. 
Minimoy me fait la tête pour une raison inconnue, mais au moins, il se prépare pour l’école. En plus, je crois qu’il a oublié en cours de route qu’il me faisait la tête car ça a été une vraie pipelette sur le chemin de l’école. Franchement, je ne comprendrais jamais à ce gamin. Et une fois à l’école, j’apprend qu’il faut rendre la réponse à un truc…qu’on n’a jamais eu. En plus, pour participer, il faut évidemment payer, et le Dad choisi justement ce jour-là pour rentrer super tard de je ne sais pas où. Minimoy a eu chaud, pour un peu, il ne participait pas.
L’après-midi, la Mum nous avait demandé d’aller à la bibliothèque pour rendre tous les livres (c’est à dire ceux de Minimoy et ceux de la Puce…Mon épaule en souffre encore, il y avait trente livres) et en reprendre quinze nouveau pour Minimoy. En cinq minutes, il avait tout choisi. Par contre, les bornes automatisées de la bibliothèque, elles pourraient faire mieux. Il m’a fallu une dizaine de passage pour qu’elle capte tous les livres que je rendais et deux-trois pour qu’elle capte tous ceux que je prenais. Je me suis dit un moment que je n’étais peut-être pas douée, mais ça ne peut pas venir que de moi.
De retour à la maison, Minimoy demande évidement à jouer à la Wii, sauf que les télécommandes avaient décidé de ne pas fonctionner. Décidément, ce n’est pas ma journée. Finalement, la Mum est revenue, les parents sont partis je ne sais où avec Minimoy, me laissant seule avec la Puce qui regardait les 101 Dalmatiens. Du coup, j’ai pu écrire un peu. Surtout que internet faisait des siennes…

Samedi : J’arrive à me lever à 6h en semaine (à peu près…), mais pas à 8h en weekend…Je m’y attendais, mais rien qu’une fois, j’aimerais bien me lever avant les enfants le weekend.
Le matin, j’ai la même routine que d’habitude…ne rien faire de productif. L’après-midi, j’essaie d’aller à Southwark, mais je ne trouve rien qui me botte et je ne reste finalement pas longtemps. Il faut dire que je n’étais pas motivé. J’ai passé plus de temps à buller à Costa…
Bref, je n’ai pas fais grand chose de cette journée, quoi…

Dimanche : Encore une fois, je perds je ne sais combien de temps sur la tablette pour regarder des trucs totalement inutile. Je savais que m’inscrire sur Twitter me ferait perdre du temps. J’aurais mieux fait de m’abstenir, encore.
Aujourd’hui, j’ai été prise d’une flemme extrême de bouger. Du coup, je suis restée à la maison à regarder « The Big Bang Theory« ,  m’occuper de mes photos et écrire. Une bonne petite journée, en fait. Internet m’a encore fait des trucs bizarres, mais j’ai réussi à gérer.
Dans la soirée, j’apprend que la famille BBC garde l’Au Pair qu’ils avaient cette année (et donc, la même que l’année dernière). J’en veux beaucoup à l’Au Pair (bah oui, on n’est pas censée être Au Pair plus de trois ans dans la même famille…Mais bon, ce n’est pas une loi), mais pas à la famille (bah oui, c’est normal qu’ils veuillent la continuité pour leurs enfants…). Du coup, la recherche de boulot à laquelle je n’avais pas réellement mis le cœur encore va être nettement plus profonde, maintenant. Et pour me réconforter, je regarde trois épisodes au lieu de deux…ouh, ce n’est pas bien du tout.

DSCF0006

Je me suis balader aux alentours du Shard…C’est haut !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

0 commentaires sur “Récap’ de la semaine 33

    • LadySo Auteur du billet

      Je suis tombée sur deux familles extra. Alors oui, ce n’est pas toujours simple, mais j’ai sûrement été mieux loti que d’autres.
      Mais c’est vraiment une belle expérience, je ne regrette pas du tout mon choix. J’ai appris plein de trucs durant ces deux dernières années et je ne changerais ça pour rien au monde. Ce n’est pas fait pour tout le monde, mais tant qu’on n’a pas essayé, on ne peut pas savoir.
      Mais ne regrette pas. Même si ça devait ne pas marcher, tu auras appris des choses, et ça t’aura permis de voir un peu d’un autre pays. Moi, je dis « fonce ! »

      • Mlle Latino

        Merci beaucoup pour ta réponse sincère.
        Tu me donnes encore plus envie de sauter le pas, j’ai une famille en Angleterre avec qui je dialogue depuis quelques semaines et je pense alors dire oui.
        Merci et bonne continuation, et au passage, j’aime beaucoup ton blog avec tes petites histoires 🙂

        • LadySo Auteur du billet

          J’ai passé deux superbes années, alors je ne peux qu’encourager mes lectrices (je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup de lecteurs…) à sauter le pas. Rien n’est garanti à l’arrivée, mais parfois, il faut juste se lancer.
          Si tu sens que le courant passe bien avec cette famille, n’hésite pas. Je l’ai toujours dis : Plus que l’argent et la ville où on sera, c’est le feeling qui est primordial. Si tu te sens que ça peut le faire, il ne faut pas hésiter.
          Bonne continuation aussi et merci. Ça me fait vraiment plaisir. J’espère que j’aurais toujours plein de petites histoires à raconter quand je ne serais plus au pair 😀

    • LadySo Auteur du billet

      Je ne resterais dans la même famille qu’en dernier recours. Je sais qu’elle voudrait bien me garder, mais pour toutes les raisons que j’ai évoqué l’autre fois, je ne suis quand même pas très chaude. Après, mon envie de rester en Angleterre est très forte, donc si jamais ma recherche de boulot ne donne rien, je sais que j’ai toujours une porte de sortie 😀

  • Gargouilles

    Ah zut pour la famille BBC :/ En même temps, au vu du choix que tu avais à faire et pour lequel tu hésitais, ça ferme de soi-même une possibilité et t’oblige à regarder sérieusement les autres 😉

    • LadySo Auteur du billet

      C’est sûr que pour fermer une possibilité, ça la ferme. Bah, ce n’est pas très grave, je ne suis pas sûre que j’aurais supporter un an de plus, de toute façon. Mais l’idée de chercher un travail me donne des sueurs froides. Je ne suis plus habituée…:s

    • LadySo Auteur du billet

      Comme j’aimerais bien rester sur Londres, je vais passer le mois de mai à chercher dans la capitale. Si ça n’abouti pas, je te l’enverrais !!
      Encore merci 😀