Lundi : Minimoy avait promis à la Mum qu’il ne viendrait pas dans son lit cette nuit…C’était une bonne blague, surtout que personne ne s’attendait vraiment à ce qu’il y repense en pleine nuit, en plus.
Après avoir emmener Minimoy à l’école, je passe par le Post Office parce que la Mum avait un truc à renvoyer. Elle m’a bien demandé quinze fois si ça ne me dérangeait pas…Vu que ça ne me fait qu’un petit détour de cinq-dix minutes, ça ne me dérangeait définitivement pas, mais elle s’inquiétait quand même.
Le reste de la matinée, je ne fais rien de productif, étant prise d’une lassitude impressionnante. La veille d’un entretien, ça fait moyen.
Et l’après-midi, je devais m’occuper de Minimoy. Pas que j’avais beaucoup plus de motivation, mais ça m’aurait quand même arranger de ne pas l’avoir pour réviser un peu. Et évidemment le soir, quand la Mum revient, j’ai de nouveau du mal à m’y mettre. Il faut que je prenne ma douche pour finalement me mettre vraiment à chercher des infos, mais ça commence à faire tard pour se renseigner. Surtout que n’ayant jamais passer ce genre d’entretien, avoir des infos me serait plus qu’utile. Du coup, après le dernier épisode de Game of Thrones, au lieu de lire mon livre, je continue à me renseigner un peu.

Mardi : J’ai passé la matinée à stresser pour le deuxième interview avec la même boite que celle de jeudi. J’ai essayé de rester aimable avec Minimoy, mais mon petit doigt en a pris un coup. Bah oui, à force de stresser, la piqure que m’avait faite une bestiole le vendredi d’avant me faisait mal…
Après l’entretien, je souffle un bon coup et je commence à rattraper mon retard dans les blogs. Sachant que je dois encore attendre 2-3 semaines avant d’avoir une réponse, il ne faudrait pas que j’arrête mes envoies de CV, mais je me prend un petit jour de repos.
Dans l’après-midi, je reçois un appel d’un recruteur, pour le même job, mais pas dans la même boite. Et surtout, il veut m’envoyer en Grèce…le pire dans tout ça, c’est qu’il me dit que je pourrais toujours revenir à Londres dans un an si ça ne me plait pas. Or, ce n’est pas ce que je cherche. Quitte à commencer en bas de l’échelle et changer de pays, je voudrais pouvoir évoluer dans la même entreprise, en y restant un certain temps. Et puis, bosser en Grèce, je ne crois pas que ça me plairait. Déjà, je ne parle pas un mot de grecque (enfin, c’est pour le marché français mais quand même), et j’ai vachement de mal à supporter le soleil. Le mec a eu beau préciser « casual clothes » (tenue de tous les jours), je ne pourrais pas venir bosser en tongs et simple T-shirt bretelle, je n’y arriverais pas. En plus, je veux rester dans un pays anglo-saxons. Mais surtout, pour le même job, je serais payer plus si je suis prise à l’autre…Je n’ai pas dis non, mais c’est tout comme. Je le regretterais peut-être, mais je ne pense pas. Je crois que je préfère presque revenir en France.
Le soir, la Puce a un concert avec l’école (d’ailleurs, je ne suis pas allée la chercher à cause de ça) et comme d’habitude, la Mum me propose de les accompagner. Mais cette fois, je décline. J’ai quand même pas mal à rattraper sur les blogs et je veux pouvoir en profiter que Minimoy n’est pas là pour le faire. Je n’ai certes pas avancer autant que je le voulais, mais c’est tout de même bien plus que si j’avais été au concert. En plus, ils sont rentrés tard et j’ai besoin de dormir (le stress qui retombe, c’est traitre !).

Mercredi : Minimoy s’est calmé et en plus, il se lève sans moi, depuis un moment. Il dort toujours avec sa mère, mais au moins, je n’ai plus besoin de le réveiller. C’est un peu chiant, parce qu’il parle tout le temps quand moi, je ne suis pas réveillée, mais je préfère ça.
A l’école, je dis à la prof que Minimoy ne sera pas là à partir de mi-juillet et en discutant un peu, elle m’annonce qu’elle croyait que j’avais 29 ans…C’est bien la première fois qu’on me prend pour plus vieille que je ne suis.
Le reste de la journée, je repasse un peu d’abord, en me disant que je finirais le lendemain. Evidemment, la Nounou a de nouveau fini pour moi. En même temps, elle avait le temps, Minimoy a passé l’après-midi en vadrouille avec la Mum. Puis, j’ai avancé dans les blogs, sans faire grand chose à côté.
En arrivant à l’école de la Puce pour la récupérer, je réalise soudain qu’on est mercredi et que le mercredi, elle finit plus tard. Du coup, je rentre à la maison pour repartir une demie-heure plus tard. Ça aura rattrapé la marche que je n’avais pas fais la veille.
Le soir, les parents reçoivent des cousins, ce qui fait que les enfants se sont encore couché à une heure pas très appropriée pour eux. Je sens qu’il va falloir que je réveille Minimoy

Jeudi : Heureusement que je n’ai pas parié, car Minimoy s’est levé tout seul. C’était limite, mais il descendait les escaliers que je prenais la décision d’aller le chercher. Au moins, je n’ai pas eu à subir une quelconque mauvaise humeur.
Le matin, je repasse d’abord mes affaires (c’est bien beau de faire de la famille, mais il faut bien que je fasse les miennes aussi). Puis, j’ai passé la journée sur les blogs…un peu sur les sites d’emploi aussi. Mais il y a définitivement quelque chose qui ne va pas avec le jeudi, parce que je suis quand même largement moins productive ce jour-là.
Si le matin, il y avait un soleil magnifique, ce n’est plus le cas l’après-midi et il faut même que je me change avant d’aller chercher la Puce. Au moins, il n’a pas plus, mais ça commence à devenir lassant…
Peu de temps après être revenues, la famille reçoit d’autres membres de la famille. Les grands-parents partent dimanche alors c’est le moment des au revoir. Du coup, je déserte le salon, et je me rattrape après manger en aidant la Mum à ranger. En même temps, tout le reste de la famille (soit cinq sur six, si on ne me compte pas), regardait le match Angleterre/Uruguay. Cette coupe du monde de foot est chiante, quand même, surtout pour le résultat que les Anglais ont eu (pas taper…).

Vendredi : Evidemment, en laissant les enfants regarder le match, ça allait forcement coincé quelque part. La Puce fait toujours face sans ciller, par contre, il a fallu que je réveille Minimoy…et la Mum. Minimoy dormant toujours dans le lit des parents, je n’ai pas eu trop le choix que de faire les deux. Du coup, l’humeur, ce n’était pas trop ça, mais il m’a déjà fait pire.
En plus, c’était non-uniform day aujourd’hui et pour une fois, il n’a rien dit. Il a mis son t-shirt vert sans rien dire (parce que le dress code, c’était porter du vert. C’était une journée pour l’écologie…).
Le reste de la matinée, je le passe sur les blogs puis l’après-midi à m’occuper de Minimoy. Il a presque fait ses leçons sans fautes notes, mais comme il a la capacité de concentration aussi grande qu’une tête d’épingle, je l’ai fais poireauté un peu pour la Wii.
Et le soir, toute la famille était partie en vadrouille, ce qui me laissait la maison pour moi toute seule. J’en ai profité pour regarder trois épisodes de Spartacus et revoir le premier « How to train your Dragon« . Non, je ne me suis pas couché super tôt (chaque épisode de Spartacus faisant une presque heure…).

Samedi : Toute la semaine, il y a du monde debout à 7h…mais les colis attendent le samedi 8h pour venir et réveiller toute la maisonnée...Le monde est mal fait. En plus, je faisais un rêve trop bizarre et j’aurais bien aimé savoir la suite. Je rêvais d’une pote qui ouvrait un bar/restaurant dans un coin paumé de Turquie, dont les deux seuls moyens d’accès étaient par gué (avec les pieds dans l’eau, le gué) ou par un chemin avec des barbelé si bas qu’il fallait le faire sur les genoux…Ils sont joyeux, mes rêves
Mais même avec l’interruption par le livreur, je suis restée au lit jusqu’à 10 heures bien tassés…Il ne faut pas pousser non plus, j’ai dansé toute seule comme une andouille dans ma chambre jusqu’à 2h, j’étais fatiguée.
Du coup, le matin, je n’ai rien fais, mais au moins, j’ai reçu le cadeau d’anniversaire pour la Puce, que je lui donnerais largement avant son anniversaire puisqu’elle sera à l’Ile Maurice le jour de son anniversaire. Je lui ai pris les trois premiers Harry Potter. Il faut commencer l’éducation tôt. J’ai également reçu une carte de la copine dont j’ai rêvé…Drôle de coïncidence.
L’après-midi, je m’amuse sur Pottermore, mais le site bugguait alors j’ai passé plus de temps que prévu et je n’ai pas du tout fait ce que je voulais faire…C’est pas bien.

Dimanche : Réveil aux aurores avec les grands-parents qui font un peu de bruit au moment de partir à l’aéroport. En même temps, avec quatre grosses valises à transporter, ils auraient eu du mal à ne pas faire de bruit. Mais du coup, je n’ai même pas eu l’occasion de leur dire au revoir. Pas que j’ai eu beaucoup d’interactions avec eux, finalement, mais quand même.
Je me lève pas très longtemps après leur départ, direction Cambridge pour la journée, avec Pauline. Détails à venir dans un prochain article.
Le soir, quand je rentre, la famille n’est pas là, mais ils me suivent de très près…Et la Mum m’annonce que mon cadeau n’est pas arrivé. Elle a commandé plein de trucs en même et c’est évidemment tout ce qui était pour elle qui est arrivé en premier. C’est toujours comme ça que ça se passe. Elle avait l’air embarrassé, mais ce n’est pas très grave.

DSCF0025

Sneak Peek de ma visite à Cambridge !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

0 commentaires sur “Récap' de la semaine 41

  • pomdepin

    Ça t’a plu? J’adore Cambridge. Pour un peu, je pousserais presque L’Ado a bossé pour y aller, juste pour avoir une excuse et y retourner tous les 4 matins. Mais ça coûte un bras!

    • LadySo Auteur du billet

      Ouiii, c’est vraiment super joli. Beaucoup de colleges étaient fermés, mais c’était quand même très beau.
      Mais effectivement, ça ne doit pas être donné de faire des études là-bas. Par contre, le prestige est grand aussi 😉