– Tips – Gérer son budget quotidien


J’inaugure une nouvelle page, youhou. J’ai transféré les Bons Plans dans Découvertes, puisqu’après tout, chaque pays à son bon plan.

Sous la douche (encore et toujours, c’est là que me vienne mes meilleures idées), il m’est venu à l’esprit que j’aimais bien donner des petits conseils parfois. Pas que j’ai la science infuse, et mes propres expériences ne sont pas universelles et ne peuvent pas convenir à tout le monde. N’empêche que j’aime bien aidé les gens. Et du coup, il m’est venu à l’idée de faire une catégorie Tips.

Un tip en anglais, ça peut vouloir dire 4 choses : Pourboire, extrémité, incliner ou conseil. Je me dis que vous avez déjà deviné duquel je parle.

 

Je commence directement par le sujet qui fâche, l’argent. Mon mois Argent du Happiness Project arrive à grand pas (En Novembre) et j’ai déjà commencer à me pencher sur ce que je fais de mon argent.
En fait, c’est tout bête, mais jusqu’à l’année dernière – Août 2015 – mon budget dépense était très faible : loyer par trop élevé (mais appart pourri bien comme il faut du coup), pas trop de frais hormis électricité et téléphone. J’avais un pouvoir d’achat assez conséquent du coup, mais n’étant pas tellement dépensière, ça me permettait de mettre de l’argent de côté vraiment sans effort.

Puis, on a déménagé dans un appart nettement plus vivable mais aussi plus cher (1000 euros le mois sans les charges…en sachant que c’est un des moins cher de Cork….ça vous donne le prix de l’immobilier en Irlande, qui en plus augmente encore et toujours plus), on a pris une voiture, avec l’assurance et j’ai ouvert un vrai compte épargne (OMG je deviens adulte). Et mine de rien, ça a pas mal tapé dans ma capacité d’économie. Je n’avais pas l’impression de dépenser beaucoup plus, puis je me suis penchée sur mon relevé. Là, la petite claque fut violente. Sans m’en rendre compte, j’avais commencé à vivre au dessus de mes moyens (ou presque, je ne suis pas dans le rouge à la fin du mois non plus)…mais pour des raisons stupides. Je me suis achetée des trucs dont je n’avais absolument pas besoin.

Du coup, je me suis dis qu’il était temps de vraiment bien gérer ça et ne pas continuer le nez en l’air comme ça, car on ne sait jamais comment le vent va tourner.

 

coins-currency-investment-insurance

 

– 1 – Suivre ces dépenses

Ça parait idiot comme ça, mais si on ne le fait pas, l’argent peut vite nous filer entre les doigts. Vérifiez que les débits voitures/assurances/charges/téléphones/etc sont bien fait à la bonne date, qu’il n’y a pas de changement dans le prélèvement, c’est finalement assez important. Et puis, on se dit qu’un petit plaisir par-ci, un petit restaurant par là, ça ne fait pas de mal. Certes, ça fait du bien au moral, mais accumuler, ça peut faire mal au porte-monnaie.
J’ai pour ma part choisi la version cahier (parce que j’ai déjà une vingtaine de cahiers chez moi, autant en rajouter un) mais chacun doit choisir la méthode qui lui convient le mieux (carnet/application/calendrier). A la fin de la journée, on se fait un petit récap de ce qu’on a dépensé et où. Et à la fin du mois, ça permet d’avoir une vue générale de ce qu’on a fait.

 

– 2 – Ouvrir un compte épargne lié au compte courant

Tous les mois, une somme d’argent fixe est transférée sur le compte épargne. C’est avoir l’esprit tranquille tout en étant sûr d’avoir un peu d’argent de côté en cas de pépins. Tout en mettant des limites sur le retrait d’argent. Par exemple, si je veux retirer de l’argent de mon compte épargne, il faut que je prévienne la banque que je veux retirer l’argent et je dois attendre 7 jours avant de pouvoir le faire. Ça évite de prendre dans le compte pour un achat impulsif. Ce qui fait donc que le compte se remplit doucement mais sûrement.

 

– 3 – Eviter les achats impulsifs et coup de cœur

Une fois de temps en temps, ça fait du bien au moral. Il ne faut pas s’en priver. Mais il faut aussi savoir se limiter. Acheter 5 livres d’un coup, surtout quand on habite en ville, ce n’est vraiment pas nécéssaire. D’autant plus que quand on aura fini les 3 premiers, il est tout à fait possible que les 2 derniers ne nous intéressent plus autant (Situation vécue). Vouloir se faire « une planque au cas où » pour les projets Crafts/DIY, c’est pareil. J’ai accumulé une quantité idiote de papiers décos très jolies, mais qui finalement ne me sert pas vraiment. J’ai certes l’intention de faire mes propres cartes de Noël cette année…mais aucune des feuilles que j’ai actuellement ne va pas servir. Le thème printanier, ça va pas trop au moment de Noël.

En plus de ça, limiter les achats coup de cœur permet de vraiment se faire plaisir, et ne pas s’habituer à ce genre d’achat. Il ne faut pas que ça devienne normal, sinon ça perd son effet bénéfique d’achats coup de cœur qui met du baume au cœur.

 

– 4 – Ne pas faire trop de Delivery Food

Je ne sais pas en France comment le phénomène de repas livrés se développe, mais en Irlande, et en Angleterre, c’est très populaire, notamment chez les jeunes. Pas besoin de cuisiner et pas besoin de sortir de chez soi, c’est le pied, non ?
Sauf qu’au final, ça coûte plus cher qu’un restaurant ou presque et quand plus, c’est souvent moins bon que dans un restaurant aussi (il nous manque souvent un truc quand on commande en plus. Le plus souvent les pailles, mais j’ai déjà eu un burger différent que celui que j’avais demandé). A 30 ou 40 euros la livraison, rien que deux fois par mois, ça se voit déjà pas mal dans le budget.

Ça marche aussi pour les achats en général sur internet. Avec Amazon et compagnie, c’est facile de vite dépenser sans forcément sans rendre compte.

 

– 5 – Prévoir en avance ces dépenses

On oublie facilement les dépenses mensuelles récurrentes. Mais c’est finalement ce qu’il y a de plus facile à organiser. Au début du mois ou au moment de la paie, il suffit de regarder combien il y a sur son compte, et additionner les dépenses prévues, et ça donne une sacrée bonne vision de ce qu’il reste pour la fin du mois. Ça prend littéralement 5 minutes, à juste se poser à son bureau et prévoir ça.
De même pour des achats/dépenses un peu plus importante, comme les vacances ou un ordinateur. Comme on sait ce qui nous reste d’argent pour le mois, on peut déjà se dire qu’on ne touchera pas à telle somme pour pouvoir la garder pour ce projet.

 

– 6 – Retirer l’argent au distributeur une seule fois

Plutôt que de tout le temps revenir au distributeur pour retirer 20 euros par-ci, 30 euros par là, le faire en une seule fois. Pour ne prendre que ce qui est nécéssaire pour les petites courses/dépenses quand on sort. Ça évite les dépenses inutiles, et les charges sur le compte en banque. Par exemple, je prend 7 euros en cash le midi pour manger, je ne prend pas plus, comme ça, ça limite deux choses : prendre plus de trucs à manger que nécéssaire et évite les déchets inutiles parce que j’ai acheté trop à manger.
Et puis, payer un carnet et un crayon avec la carte bancaire parce qu’on n’a pas assez de monnaie, ça fait un peu mal quand même.

photo-1459257831348-f0cdd359235f

 

– 7 – Avoir une tirelire

Je ne parle pas d’une tirelire comme moyen d’économie pour s’acheter un cadeau ou s’offrir un voyage – bien que ça reste tout à fait envisageable quand même. C’est simplement la tirelire où mettre le cash, et où on peut piocher avant de sortir faire les petites courses. Chacun met dedans, et chacun peut prendre dedans aussi. On s’en sert pas mal pour le lait, de notre côté.

 

– 8 – Revendre/donner

Il y a parfois des choses qu’on accumule et dont on ne se sert pas ou plus. Genre le vélo que j’ai acheté en arrivant en Irlande et qui m’a servi 2 fois, le gros robot qui me sert une fois tous les 36 du mois, la demie-douzaine de manteaux dans mon placard et je ne m’en sers que d’un. Bref, il y a pas mal de petites choses comme ça, qui peuvent prendre de la place mais pourrait servir à quelqu’un d’autres.
Les revendre, c’est forcément la garantie de récupérer un peu d’argent. Mais les donner, c’est aussi aider le budget d’un autre, et ce n’est pas non plus à négliger finalement. Si je donnais mon robot à mon frère par exemple, il n’aurait pas besoin de taper dans ces inexistantes faibles économies d’ancien apprenti et pourrait continuer à cuisiner en attendant de trouver un boulot de cuisto.

 

Voila voila, ce sont mes petits conseils à moi concernant mon budget, et qui j’espère pourrait vous aider pour le vôtre. J’ai encore pleins d’idées de Tips, sur l’expatriation, les voyages en général, même gérer le blog. Je ne me prend pas pour une experte en la matière, loin de là. Je fais juste ce qu’il me plait ! Comme d’habitude quoi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?