Une année 2014 toute pailletée


(Et pourtant, je n’aime pas les paillettes)

Je me souviens, fin 2012, je disais que j’avais passé une fin d’année plutôt chouette (la première partie de l’année, je l’avais passé au chômage, ce qui n’est pas super chouette, justement). Puis, fin 2013, j’avais dis à quel point cette année avait été encore mieux que celle d’avant (notamment parce que ça a été 11 moins, et pas seulement 6…11 mois, à cause du mois de décembre où j’avais perdu deux potes qui sont soient rentrés en France, soit ont décidé de ne plus me parler).

Et en cette année 2014, je suis passée à 12 mois de bonheur, avec quelques couacs, mais à peine de quoi être noté (d’ailleurs, à part le vol de mon appareil photo, il n’y a pas eu grand chose pour m’embêter, en fait).

 

Déjà, j’ai gagné trois concours. Rien de très mirobolant, puisqu’il s’agit de deux concours de blogs, et d’un concours Twitter. Mais d’habitude, je ne gagne jamais rien, alors c’est quand même un changement plutôt sympa, je trouve. En début d’année, j’ai même pu voir Tom Hiddleston sur scène. Il est quand même un des acteurs du moment, et même le fait de m’être levée à 1h20 du matin pour le voir n’en ajoute que plus à ce bon souvenir.

coriolanus_2768141k

Et puis, tout de même, j’ai quand même passé 6 mois dans une famille formidable. Je n’aurais pas pu faire plus d’un an avec eux, parce qu’on n’avait pas du tout le même mode de vie, mais ça n’enlève rien au fait qu’ils étaient vraiment adorable avec moi. La Mum était même allée jusqu’à me proposer une augmentation de salaire pour que je reste avec eux. En plus, c’était à Londres, et même si le quartier où j’étais ne me bottais pas plus que ça, c’était quand même vachement chouette.

2014, c’est aussi deux retours surprise en France. La première pour l’anniversaire de mon père, la deuxième avec cette fois vraiment personne au courant, pour les 18 ans de ma sœur. J’ai pu en profiter un peu, et c’était chouette.

En Juin, petit moment d’incertitude parce que je ne trouvais pas de boulot, mais ayant un plan B si je n’en trouvais pas, ça ne m’a pas non plus pourri la vie. Soit je trouvais un boulot en Angleterre, soit je rentrais en France pour faire Langues Etrangères Appliquées. Sauf que finalement, le travail est venu me chercher. Ce n’était pas à Londres, encore moins en Angleterre, mais l’Irlande, ça le faisait tout aussi bien. En plus, il s’agit quand même de l’une des plus grosses boites internationales du moment, si ce n’est pas déjà la plus grosse, alors même si ce n’était pas à Londres, je n’allais surtout pas m’en plaindre. Surtout que ça faisait déjà quelque temps que je voulais retourner en Irlande.
Mieux, le travail me plait bien plus que ce que j’avais pensé, et je me lève vraiment le matin avec l’envie d’aller travailler. Tout le monde ne peut malheureusement pas dire ça.

post-12965-kitten-on-computer-keyboard-ty-VKhr

Avec le travail vient également mon premier « vrai » appart que je paie toute seule comme une grande. Ce n’est pas tout à fait un vrai parce que je suis en colocation, mais ça reste mon chez moi, je paie ma moitié et Coloc est cool.
L’autre avantage que m’apporte le travail est un retour fulgurant à la vie sociale. Je sors moins que dans les premières semaines que je suis arrivée, mais j’ai des amis, plus que ce que j’ai pu avoir ces deux dernières années, et j’ai également de vrais collègues de boulot avec qui je m’entend bien. Ce n’est peut-être pas si important au premier abord, mais quand on passe deux ans à ne côtoyer que des enfants ou presque, c’est un changement sacrément bienvenu.
Je passe un peu moins de temps sur l’ordinateur aussi (enfin, en dehors du travail, cela va de soi. Parce que sinon, je passe ma journée dessus). Si je regrette du coup un peu ma sacrée baisse de régime au niveau des séries, et également du blog, ça ne me fait que du bien. En plus, je fais un peu d’Art & Crafts. Rien de très extraordinaire, mais moi qui aime bien me servir de mes mains, c’est quand même plaisant.

Mais surtout, la sacrée nouveauté, c’est dans ma vie sentimentale. Pas besoin de faire un dessin, même si je ne l’ai pas vraiment écrit noir sur blanc, tout le monde aura compris que le Portugais n’est pas juste un bon pote. N’en déplaise à toutes celles qui me voyaient déjà avec l’Allemand. En tout cas, on peut dire que tout est beau dans le meilleur des mondes possible, de ce côté-là. Je crois même que monsieur est trop parfait pour moi. Mais je n’en changerais pas.

Amy-rory-kiss-large

L’année 2014 n’est pas tout à fait finie, mais à moins de quelque chose de vraiment pas marrant dans les 15 jours qui arrivent, ça n’impactera pas beaucoup la jolie année que je viens d’avoir. Et en plus, les belles surprises continuent de venir (même si l’une d’elles n’est à l’origine pas si sympa, surtout pour le Portugais. Mais ça, ça sera l’objet d’un autre article, plus tard, quand on sera en 2015), donc je ne me fais pas de soucis.

J’espère que vous aussi, vous avez eu une belle année !

tumblr_mev60xjL9w1rapkbao1_r8_500

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?

0 commentaires sur “Une année 2014 toute pailletée