Visite Guidée en Turquie : Ephèse


Un truc que j’ai toujours trouvé étonnant en Turquie, c’est l’influence de l’empire greco-roman. Pour moi, ça a toujours été la porte de l’empire Otoman avec sa culture arabe. Seulement, on y trouve des ruines greques et romaines et j’ai du mal à m’y faire.
Pourtant, si on me demandait mon avis sur ce que je voudrais visiter en Turquie, je répondrais les ruines. Et même sans qu’on me demanda mon avis, la famille décide d’aller voir les ruines de Ephèse, alors je ne pouvais être que contentée.

ColumnIl y a deux entrées, et deux parkings. L’un est payant, l’autre est gratuit. En sachant que si on prend le payant, il faudra redescendre pour reprendre sa voiture, et que si on prend le gratuit, eh bien il faudra remonter.  Il y a bien des bus et autres taxis, notamment en calêche typiquement turque, mais il faut se méfier. Ils flairent le touriste de loin et on peut se faire facilement arnaquer. Surtout que je pense que le trajet de retour n’est pas si long. Une bonne heure peut-être, mais ce n’est même pas sûr. Surtout si on fait demi-tour en restant dans les ruines.
L’accès aux ruines est également payant, et ça reste dans les prix des sites européens, voire peut-être même un poil moins cher (25 liras par personne, soit un peu plus de 9 euros)

Taxi

Les ruines sont vraiment magnifiques, avec les restes de l’entrée d’une grande bibliothèque et surtout, un immense théâtre en demi-cercle comme on a l’habitude de voir dans nos livres d’école. Plus un temple, un autre théâtre plus petit…enfin, tout ce qui ressemble à une vraie petite ville. Elles valent vraiment le détour. Il faut aimé les chats, en revanche, car il y en a à tous les coins de murs. Et ils n’hésitent pas à réclamer la nourriture, les petits chenapans.
Un truc que je n’ai pas trop aimé en revanche, ce sont les vendeurs à la sortie (ou entrée). Ils nous sautent dessus pire que des mouches attirées par du miel (ou les chats par la nourriture). Et parfois, on a beau dire qu’on n’est pas intéressé, ils insistent. L’un d’entre eux avait bien remarqué que les flûtes intéressaient grandement la Puce, eh bien c’est limite s’il ne nous a pas suivit jusqu’à la voiture pour nous les vendre, ces flûtes. A la fin, elles étaient même pratiquement gratuites (au début, c’était 10 liras la flûte (3,65 euros), à la fin, c’était 10 liras les quatre flûtes), alors même qu’on n’était pas plus intéressé qu’au début (4 gosses de moins de 8 ans, c’est suffisamment bruyant pour qu’on en rajoute).

Une partie des ruines

Une partie des ruines

Enfin, à part ce petit bémol, les ruines de Ephèse sont à faire. Elles sont vraiment magnifiques et plutôt bien conservées.

Vous pouvez retrouver les reste des photos sur l’album flickr : Ephesus

Note : 8/10

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire contre un peu de soleil Irlandais ?